L’immobilier, un placement sûr ?

Voilà le tout premier article de ce blog, qui a pour vocation de vous apporter toute mon expérience, mon vécu qui se traduiront dans mes écrits par des conseils, des astuces, des investissements à faire ou ne pas faire, des plans de carrière, des conseils sur les prêt, taux, et rachat de crédit, vos travaux de rénovations, constructions, etc..

Pour le tout premier article de ce blog, il m’était inévitable de commencer par le sujet qui pour moi est le commencement de l’apprentissage sur l’immobilier à savoir :

L’immobilier, un placement sûr ?

L’immobilier, comme le reste de l’économie de marché, est soumis à des cycles. Comparé à la bourse, ces cycles sont relativement longs (entre 10 et 12 ans de hausse, suivis de 4 à 5 ans de baisse). La dernière crise chez nous date de 1991. Rien ne monte jamais éternellement (idem la bulle internet)! Mais avec la longueur des cycles, les gens oublient…

Quant aux facteurs déclencheurs cette fois-ci : une longue période de hausse, le crédit qui se renchérit puis se raréfie, l’abondance de l’offre dans certaines régions (Loi Robien), et le fait que ceux qui pouvaient se permettre d’acheter l’ont déjà fait pour la plupart!

L’immobilier est-il un placement sûr ? Si tu achètes pour ton usage personnel un bien de bonne qualité bien placé, et que tu envisages le long terme, c’est un bon placement. Même si les prix baissent de 30% dans l’ancien, il reste encore 110% de hausse en 10 ans ! Et si tu achètes pour louer, c’est un moyen de diversification.

Formation « 28 Jours pour Vendre votre bien immobilier »

Alors oui le prix de tout bien se détermine en fonction de l’offre et de la demande.  Plus l’offre est importante par rapport à la demande, plus les prix baissent et vice-versa.  En ce qui concerne l’immobilier la baisse de la demande résulte des difficultés à obtenir le financement à cause de la crise financière actuelle.  Comme il y a plus d’offre que de demande, les vendeurs sont obligés de baisser leur prix surtout s’ils ont un prêt relais dans l’attente de vendre leur propre logement.

Le mécanisme? Les différents nouveaux instruments financiers récents permettaient aux banques d’accorder des crédits faciles (% intérêts bas) de l’immobilier aux clients pour les attirer, ce qui incitaient les investissements massifs en immobilier. D’où la hausse artificielle importante des prix.  Aujourd’hui comme ces crédits faciles deviennent impossibles (à cause des défauts systématiques de remboursement par les clients, les % intérêts augmentent) la demande baisse aussi -> prix baissent -> les investisseurs anticipe encore la baisse, et se mettent à vendre ce qu’ils disposent afin de les racheter moins cher ultérieurement -> double effet de baisse des prix.

L’immobilier rester néanmoins la valeur sur d’un investissement à moyen et long terme.

Mais d’autres investissements à court terme peuvent rapidement s’avérer très fructueux.  J’en parlerais dans un très prochain article.

Formation : 28 jours pour vendre votre bien immobilier